4
oct

idéaux tous égaux

tumblr_l8rvu3OgvH1qzq52eo1_500.jpgcertains hommes vivent dans la promesse qu'ils énoncent avant de conquérir un territoire. ils disent, je serai, alors le territoire ouvre ses cuisses, et ils entrent, en oubliant l'état précédent. il n'est alors plus question d'assouvir le passé, de respecter l'engagement, de vérifier l'état des lieux. ils arrivent, écrasent l'attente et souvent, font semblant que ce qui a été dit a été dit en un temps révolu et que du coup, le territoire est rébarbative, rabas-joie et chiante là à répéter tout comme ça comme si y avait que les mots qui comptent, ben oui, merde, t'es chiante comme territoire à la fin. laisse moi pisser sur ta bouche et après, je te prendrai dans mes bras, la bite en c(h)oeur, avec un nouvelle promesse, histoire de t'ouvrir grande comme l'espace sans temps, ouverte comme un grand champ de blé, tu verras, tu verras, on se rencontrera, tu verras, tu verras, l'amour, c'est fait comme ça, tu verrat, tu verrat.

22:35 04/10/2010 | Lien permanent | Tags : humoeurs |  Facebook

Les commentaires sont fermés.